bazardefilles logo mode accessoires
  • Portrait sur le magazine « Elle était une fois »
  • 0329
Portrait sur le magazine « Elle était une fois »
in On parle de nous... this entry has Pas de commentaire by .Clotilde.
facebooktwittergoogle_pluspinterestfacebooktwittergoogle_pluspinterest

« Comme chaque mois, EEUF met en avant une créatrice coup de cœur. Comme vous aviez adoré l’article sur Bazar de Filles, c’est de sa fondatrice, Caroline dont nous avons décidé de dresser le portrait.
Notre it-créatrice, est passionnée par tout ce qui fait l’allure d’une femme. Sa boutique Bazar de Filles signe de son grand « interdit aux hommes ! »
On a particulièrement craqué pour : sa propre ligne de vêtements que l’on retrouve dans la boutique. Ainsi que les collections fabriquées en mini quantités. ! »

 

Retrouvez l’article consacré aux boutiques Bazar de Filles sur le site Elle était une fois et retrouvez le portrait de Caroline par EEUF

 

Lina El Husseini (Rédactrice Mode-Beauté EEUF) : Bonjour Caroline, ça y est vous allez être interrogée, attention : nos it-mums ne veulent que la vérité ! C’est parti ? Vos débuts ?

Caroline (notre it-créatrice) : A 20 ans, je quitte le Pays Basque pour Paris. Je passe plusieurs années chez Sonia Rykiel, où je suis l’assistante de Nathalie Rykiel. Aussi, je suis un véritable oiseau de nuit.  C’est  la grande époque des Bains Douches : un vivier de looks intéressants et de folie douce qui m’inspirent encore aujourd’hui. Début des années 2000, retour sur la Côte Basque où j’imagine et créée avec ma maman la 1ère boutique Bazar de filles. Une petite boutique interdite aux hommes où se mêlent vêtements, bijoux, surprises et petits coups de cœur chinés. Nous sommes chanceuses, le succès est au rendez-vous, nous ouvrons d’autres boutiques. En 2012, retour à Paris pour une ouverture dans le Haut Marais et le lancement de ma propre marque de vêtements .CLOTILDE. vendue chez Bazar de filles.

Lina : Votre source d’inspiration ?

Caroline : Mes grand-mères (l’une d’elles se prénomme Clotilde) et ma maman. 3 femmes très différentes mais 3 preuves que le style n’est pas une affaire de prix ou d’âge. Des femmes d’allure, l’une d’entre elles s’est même vu offrir des estampes par Le Corbusier himself !

Lina : Votre endroit préféré pour travailler ?

Caroline : Mes boutiques, j’adore observer mes clientes. Loin de moi l’idée de la chef d’entreprise dans sa Tour d’Ivoire.

Lina :Vos héros dans la vie réelle ?

Caroline : Toutes ces femmes qui vivent dans des conditions politiques, sociales et sanitaires difficiles … qui enfantent sans l’assistance dont nous bénéficions en Occident. Pensons à elles lorsque nous angoissons pour un it-bag en rupture de stock. Ce sont des héroïnes !

Lina :La plus grosse galère ?

Caroline : Peut-être l’ouverture de la première boutique. Tout a été bricolé « maison » avec ma maman. Mais en y repensant, c’est plutôt fou-rire et fierté que moment de galère !

Lina : La meilleure surprise ?

Caroline : Mon actrice préférée qui pousse la porte de ma boutique parisienne et qui craque pour plusieurs pièces !

Lina : Votre marque dans 10 ans ?

Caroline : On s’envoie une carte postale d’ici là pour checker ;) parce que je vis au jour le jour et fonctionne à l’envie du moment sans plans ou études de marché.

Lina : Votre actu chaude du moment ?

Caroline : Un projet d’ouverture : un grand Bazar de filles avec petit salon de thé (dans mes rêves, mais j’y travaille et espère bien concrétiser !)

Lina : Votre it-plan pour vous faire chouchouter ?

Caroline : Une semaine sur la Côte Basque, se retrouver en famille et se régaler des bons plats de ma grand-mère.

Lina : Le resto le plus insolite que vous ayez testé ?

Caroline : Au Vietnam, j’ai testé 2 types de restos insolites :

- Les PHO avalés sur les micro terrasses /trottoirs au milieu des poules et des voitures.

- Diamétralement opposé : un dîner très romantique sur les rochers du sublime Six senses Hideaway : nuit noire, éclairage au flambeau, mets délicieux, champagne enivrant, une très belle soirée en amoureux.

Lina : Votre it-marque du moment ?

Caroline : Haribo !

- Des fraises tagada avec mon amour de petit garçon

- Des chamallows dans mes boutiques pour mes clientes et mes collaboratrices

- Des crocodiles en amoureux !

Lina : L’appli dont vous ne pouvez plus vous passer ?

Caroline : Après 10 ans sans portable, je viens d’adopter un smartphone, je m’y mets tout doucement. Je consulte beaucoup l’appli Facebook et je vais, de ce pas, liker  la page EEUF pour ne rater aucune actu, en tant que maman active, je m’y retrouve totalement !

Lina : Je vous remercie d’avoir répondu aussi vite, sincèrement et de façon spontanée.

 


 

Leave a commentCancel reply

Loading images...